headerphoto

Glossaire

A/B/C/D/E/F/G/H/I/J/K/L/M/N/O/P/Q/R/S/T/U/V/W/X/Y/Z

A

Acides gras essentiels polyinsaturés
Constituants des graisses animales et végétales présents dans les aliments. Ils sont dits essentiels, car l'organisme humain ne peut pas les fabriquer alors même qu'ils forment la trame de toutes les membranes des cellules de l'organisme, et surtout des neurones du cerveau. Ils doivent donc être apportés par l'alimentation ou par une supplémentation appropriée. Les deux familles d'acides gras essentiels (AGE) sont les oméga-3 et les oméga-6.

Acide linoléique conjugué (ALC) 
Terme générique utilisé pour décrire un mélange d'isomères de position et géométriques ou un mélange de formes d'acide linoléique. Bien que la structure chimique de l'acide linoléique est l'acide octadécadiénoïquecis-9 et cis-12, les deux liaisons dans l'ALC peuvent se produire dans plusieurs positions le long de la chaîne carbonée. Les différents isomères de l'ALC semblent avoir des effets biologiques différents et ceux qui sont le plus souvent étudiés sont les isomères cis-9 trans-11 (c9t11) et trans-10 cis-12 (t10c12).

Acides gras polyinsaturés oméga-3
    a) acide 9-cis, 12-cis, 15-cis octadécatriénoïque ou acide ?-linolénique;
    b) acide 8-cis, 11-cis, 14-cis, 17-cis éicosatétraénoïque;
    c) acide 5-cis, 8-cis, 11-cis, 14-cis, 17-cis éicosapentaénoïque ou AEP;
    d) acide 7-cis, 10-cis, 13-cis, 16-cis, 19-cis docosapentaénoïque;
    e) acide 4-cis, 7-cis, 10-cis, 13-cis, 16-cis, 19-cis docosahexaénoïque ou ADH.

Acides gras polyinsaturés oméga-6
    a) acide 9-cis, 12-cis octadécadiénoïque ou acide linoléique;
    b) acide 6-cis, 9-cis, 12-cis octadécatriénoïque;
    c) acide 8-cis, 11-cis, 14-cis éicosatriénoïque ou acide di-homo-?-linolénique;
    d) acide 5-cis, 8-cis, 11-cis, 14-cis éicosatétraénoïque ou acide arachidonique;
    e) acide 7-cis, 10-cis, 13-cis, 16-cis docosatétraénoïque;
    f) acide 4-cis, 7-cis, 10-cis, 13-cis, 16-cis docosapentaénoïque.

Acides gras saturés
Acides gras ne contenant aucune liaison double.

Acides gras trans
Acides gras insaturés qui contiennent une ou plusieurs liaisons doubles isolées ou non conjuguées de configuration trans. (trans fatty acids, trans fat or trans)

Additif alimentaire
Toute substance habituellement non consommée comme aliment en soi et habituellement non utilisée comme ingrédient caractéristique dans l'alimentation, possédant ou non une valeur nutritive, et dont l'adjonction intentionnelle aux denrées alimentaires, dans un but technologique au stade de leur fabrication, transformation, préparation, traitement, conditionnement, transport ou entreposage, a pour effet, ou peut raisonnablement être estimée avoir pour effet, qu'elle devient elle-même ou que ses dérivés deviennent, directement ou indirectement, un composant des denrées alimentaires.

Les additifs alimentaires sont des substances qui, ajoutées en petite quantité, permettent notamment :

  • aider à la conservation en empêchant la présence et le développement de micro-organismes indésirables (par exemple : moisissures ou de bactéries responsables d'intoxications alimentaires) : on les appelle conservateurs
  • réduire les phénomènes d'oxydation qui provoquent entre autres le rancissement des matières grasses ou le brunissement des fruits et légumes coupés : on les appelle antioxygène
  • améliorer la présentation ou la tenue, on les appelle agents de textures (émulsifiants, stabilisants, épaississants, gélifiants)
  • rendre aux aliments, de renforcer ou de conférer une coloration : on les appelle colorants
  • renforcer leur goût (exhausteurs de goût)

Le Règlement sur les aliments et drogues du Canada définit un «additif alimentaire» comme étant toute substance, y compris les sources de radiation, dont l'emploi est tel ou peut vraisemblablement être tel que cette substance ou ses sous-produits sont intégrés à un aliment ou en modifient les caractéristiques. Cette définition exclut les éléments tels que le sel, le sucre ou l'amidon utilisé comme ingrédients alimentaires ou vendu couramment en tant que produits alimentaires. D'autres substances ne font pas partie des additifs, car elles tombent dans des catégories distinctes au sens de la réglementation canadienne sur les aliments et les drogues et sont ainsi assujetties à d'autres modes de contrôle. Ces ingrédients comprennent les vitamines, les minéraux nutritifs, les acides aminés, les épices, les assaisonnements et les préparations aromatisantes ainsi que les produits chimiques agricoles, les produits pour l'emballage et les drogues à usage vétérinaire.

Agent biothérapeutique
Un microorganisme ayant une activité thérapeutique spécifique contre une maladie spécifique.

Aliment
Aux termes de la Loi et le Règlement sur les aliments et drogues, la définition d'un « aliment » inclus : Notamment tout article fabriqué, vendu ou présenté comme pouvant servir de nourriture ou de boisson à l'être humain, la gomme à mâcher ainsi que tout ingrédient pouvant être mélangé avec un aliment à quelques fins que ce soit.

Aliments diététiques ou de régime
aliments expressément traités ou préparés pour répondre à des besoins diététiques correspondant à un état physique ou physiologique particulier et/ou à des maladies et troubles spécifiques et qui sont présentés comme tels. La composition de ces aliments doit être sensiblement différente de celle des aliments ordinaires de nature comparable, si ces derniers existent.

Aliment fonctionnel
Aliment ordinaire caractérisé par la présence d'ingrédients santé censés améliorer le fonctionnement de l'organisme humain par des propriétés médicales ou physiologiques spécifiques, au-delà des propriétés purement nutritionnelles;

Aliments semblables en apparence aux aliments conventionnels, qui font partie de l'alimentation normale, mais qui procurent des bienfaits physiologiques démontrés et /ou réduisent le risque de maladie chronique au-delà des fonctions nutritionnelles de base.

Aliment nouveau

  • une substance, y compris un micro-organisme, qui ne présente pas d'antécédents d'innocuité comme aliment
  • aliment qui a été fabriqué, préparé, conservé ou emballé au moyen d'un procédé qui : 

    • n'a pas été appliqué auparavant à l'aliment
    • fait subir à l'aliment un changement majeur

  • aliment dérivé d'un végétal, d'un animal ou d'un micro-organisme qui, ayant été modifié génétiquement : 

    • soit présente des caractères qui n'ont pas été observés auparavant
    • soit ne présente plus les caractères qui étaient observés auparavant
    • soit présente un ou plusieurs caractères qui ne se trouvent plus dans les limites prévues pour ce végétal, cet animal ou ce micro-organisme

Un nouvel aliment avec un avantage ajouté pour la nutrition ou la santé serait probablement classé dans la catégorie non officielle « d’aliment fonctionnel ». On s’attend à ce que les manufacturiers soient intéressés à faire des allégations santé pour ces produits. Ces produits seraient donc évalués selon les critères établis pour les aliments avec des allégations santé spécifiques

Allégation
N'importe quel message ou n'importe quelle représentation, y compris la représentation illustrée, graphique ou symbolique, qui déclare, suggère ou implique qu'un aliment a des caractéristiques particulières.

Allégations génériques
Les allégations génériques peuvent s'appliquer à tout aliment, à condition de répondre aux critères relatifs à l'allégation

Allégation nutritionnelle 

  • la mention de substances dans la liste des ingrédients
  • la mention d'éléments nutritifs en tant qu'éléments obligatoires de l'étiquetage nutritionnel
  • la déclaration quantitative ou qualitative de certains éléments nutritifs ou ingrédients sur l'étiquette, conformément aux lois et règlements d'un pays.

Allégation relative à la teneur en éléments nutritifs
s'entend d'une allégation nutritionnelle qui décrit le niveau d'un élément nutritif contenu dans un aliment. (Exemples : « source de calcium »; « teneur élevée en fibres et faible en matières grasses»).

Allégation comparative des éléments nutritifs
allégation qui compare les teneurs en éléments nutritifs et/ou la valeur énergétique de deux ou plusieurs aliments. (Exemples : « réduit en »; « moins que»; « moins élevé »; « augmenté »; « plus que »).

Allégation relative à la santé
toute déclaration qui affirme, suggère ou suppose qu’il existe une relation entre un aliment ou un constituant de l’aliment et la santé. Les allégations relatives à la santé comprennent les allégations suivantes.

Allégation nutritionnelle fonctionnelle
allégation nutritionnelle qui décrit le rôle physiologique de l’élément nutritif dans la croissance, le développement et les fonctions normales de l’organisme.

Allégation relative aux effets sur la santé. 
Une allégation relative à la santé est une mention des caractéristiques d'un régime alimentaire qui pourrait réduire les risques de maladie reliée au régime alimentaire tel que l'ostéoporose, un accident cérébrovasculaire ainsi que des propriétés de l'aliment qui en font une composante acceptable au régime alimentaire.

Les modifications apportées en 2002 au Règlement sur les aliments et drogues permettent pour la première fois au Canada la mention d'allégations relatives à la santé sur les aliments. Ces allégations reposent sur des preuves scientifiques établissant un lien entre un régime alimentaire sain et la réduction de risques de maladie.

Deux types d'allégations peuvent être distingués:

Allégation relative à l'amélioration d'une fonction
Cette allégation porte sur les effets bénéfiques de la consommation de certains aliments et de leurs constituants sur une fonction physiologique  [ou psychologique] ou une fonction biologique, mais ne comprend pas d'allégation sur la fonction nutritive. Il s'agit d'une allégation qui concerne la contribution positive à la santé ou à un état lié à la santé ou à l'amélioration d'une fonction ou à la modification ou à la préservation de la santé.

Allégation relative à la réduction du risque de maladie
Cette allégation porte sur le fait que la consommation d'un aliment ou d'un constituant d'un aliment dans le contexte de l'alimentation globale pourrait aider à réduire le risque d'une maladie ou d'un état spécifique.

Allégation d'ordre thérapeutique
Les allégations voulant qu'un produit puisse guérir/traiter/atténuer/prévenir une maladie ou affection relèvent de la catégorie des allégations d'ordre thérapeutique. À l'heure actuelle, les mots «traiter» et «atténuer» sont mentionnés dans la définition de «drogue», ainsi que dans l'article 3 de la Loi sur les aliments et drogues, mais ils n'y sont pas définis. Le mot «guérir» n'apparaît que dans l'article 3 de la Loi, relativement aux types d'allégations qui sont interdites lors de la vente ou de la promotion d'un produit auprès du grand public. Le terme «prévention» est inclus et dans la définition de drogue et dans l'article 3 de la Loi. Une telle allégation est permise lorsque les preuves démontrent qu'un facteur ou produit peut fournir une protection, ou agir pour prévenir une maladie, auprès d'un individu en particulier, ou qu'ils pourraient retarder la progression d'une maladie. Les allégations d'ordre thérapeutique peuvent être génériques ou spécifiques à un produit. (voir la définition de réduction des risques ci-dessous).

Allégation spécifique à un produit
Les allégations qui sont spécifiques à un produit sont faites relatives à un produit commercial en particulier. Elles ne peuvent pas s'étendre à d'autres produits similaires à moins qu'on fournisse des preuves à l'appui de l'allégation qui soient acceptables.

Allégation d'ordre structurel / fonctionnel
Le terme «allégation d'ordre structurel / fonctionnel» provient de la Food, Drug and Cosmetic Act des États-Unis. Dans la Loi, on définit les drogues comme «des articles, (à l'exception des aliments) qui sont destinés à agir sur la structure ou sur toute fonction du corps humain ou des autres animaux.» On trouve le terme aussi dans la Dietary Supplement Health and Education Act des États-Unis, qui autorise les allégations qui décrivent «le rôle d'une substance nutritive ou ingrédient alimentaire destiné à agir sur la structure ou fonction chez l'humain.»
Les allégations d'ordre structurel/fonctionnel peuvent être génériques ou spécifiques à un produit.

Antioxydants
Molécules ou ensemble de molécules capables de neutraliser des radicaux libres ayant ainsi un rôle de défense au sein de la membrane ou de la cellule.
Les principales substances qui s'opposent à l'oxydation et à l'action de certains radicaux libres sont:

  • des vitamines : E, C, A, bêta-carotène
  • des minéraux : sélénium, zinc
  • des molécules complexes d'origine végétale: polyphénols, OPC, anthocyanosides, flavonoïdes, caroténoïdes…
  • des enzymes : glutathion peroxydase, superoxyde dismutase.

Retour au haut de la page
_____________________________________________________________________

B

Biodisponibilité 
La fraction d'un nutriment ou d'autres substances bioactives qui deviennent disponibles après l'ingestion pour l'usage dans les tissus ciblés.

Retour au haut de la page
_____________________________________________________________________

C

Clostridium difficile
ou C. difficile est une bactérie qui fait partie du microbiote du côlon normal chez l’homme; elle peut produire une toxine qui est la cause de colite pseudo-membraneuse chez les patients qui reçoivent une antibiothérapie. Cette bactérie est la cause d’une diarrhée appelée DACD (diarrhée due à Clostridium difficile) et d'autres maladies intestinales plus graves comme la colite.. Le traitement aux antibiotiques modifie les niveaux normaux de bonnes bactéries dans les intestins et le côlon. Lorsqu'il y a moins de bonnes bactéries, C. difficile peut se multiplier et produire des toxines à l'origine d'une infection. La présence de C. difficile dans les hôpitaux ou dans les établissements de soins de santé combinée au nombre de personnes qui reçoivent des antibiotiques dans ces milieux peut entraîner des flambées fréquentes. Jusqu’à 20% des patients traités pour C. difficile sont sujets à une récidive après que le traitement aux antibiotiques soit fini.

Colite
Inflammation du côlon, d'origine bactérienne ou parasitaire ou de la maladie de Crohn ou spasmodique; accompagnée de troubles du transit intestinal, généralement des diarrhées.

Colite pseudo-membraneuse
Une infection bactérienne sévère de la muqueuse du côlon causée par un organisme Gram positif, anaérobie, toxigénique et produisant des spores, le Clostridium difficile qui produit deux toxines. Cette infection est associée à l’utilisation d’antibiotiques.

Compléments alimentaires
définis en France comme des "produits destinés à être ingérés en complément de l'alimentation courante afin de pallier l'insuffisance réelle ou supposée des apports journaliers". La définition européenne des compléments alimentaires est la suivante : "Les compléments alimentaires sont considérés comme des denrées alimentaires constituant une source concentrée de nutriments (vitamines, minéraux) seuls ou combinés, qui sont commercialisés sous forme de doses et dont l'objectif est de compléter l'apport de ces nutriments dans un régime alimentaire normal. Les ingrédients doivent faire partie d’une liste positive, c’est-à-dire de vitamines et minéraux autorisés. Dans le cas des probiotiques, le terme complément alimentaire microbien est proposé.

Retour au haut de la page
_____________________________________________________________________

E

Essai clinique
Étude d'agent thérapeutique, prophylactique ou diagnostique faite sur des sujets humains, dans lequel la description clinique et statistique, les présentations des résultats et les analyses sont entièrement intégrées dans un rapport seul.

Retour au haut de la page
_____________________________________________________________________

G

GG
pour Gorbach et Goldin, les noms des deux médecins qui ont découvert la souche de Lactobacillus rhamnosus GG. Drs. Gorbach et Goldin sont à Tufts University à Boston, MA.

Retour au haut de la page
_____________________________________________________________________

I

Ingrédients nutritionnels
ou alimentaires sont des ingrédients qui complètent les éléments nutritifs normalement présents dans le régime alimentaire et qu'aucun de ces ingrédients ne peut être qualifié de médicament ou d'ingrédient médicamenteux actif.

Retour au haut de la page
_____________________________________________________________________

K

Kéfir
Un breuvage probiotique fermenté similaire en goût et en texture à un yogourt à boire fait à partir de lait fermenté avec des cultures de kéfir.

Retour au haut de la page
_____________________________________________________________________

M

Maladie de Crohn
Inflammation de l'intestin, source d'ulcères et de rétrécissements, peut devenir chronique et entraîner dénutrition et diarrhées.

Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI)
Un terme qui englobe une gamme de maladies inflammatoires chroniques et récurrentes de l'intestin dont l'étiologie (cause) est inconnue. Les deux formes les plus communes de MICI sont la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse. On spécule que ces maladies résultent d'une réponse inflammatoire anormale du système immunitaire à des bactéries du microbiote intestinal.

Microbiote
La population entière de microorganismes présents dans l’intestin.

Retour au haut de la page
_____________________________________________________________________

N

Nutraceutique
Voir définition de « produit nutraceutique »

Retour au haut de la page
_____________________________________________________________________

P

Peptides bioactifs
Les peptides extraits des protéines végétales ou laitières peuvent exercer des effets biologiques bénéfiques comme agonistes ou antagonistes des opiacés, agents antithrombose ou antihypertension artérielle, régulateurs de l'immunité, transporteurs de minéraux.

Prébiotiques (oligosaccharides, polysaccharides)
Ingrédient alimentaire non digestible qui affecte d'une manière bénéfique la santé du fait qu'il stimule sélectivement la croissance et/ou l'activité d'une ou d'un nombre limité de bactéries dans le côlon. Les oligosaccharides sont des polysaccharides à courte chaîne constitués approximativement de deux à 20 unités de saccharide. Indépendamment de ceux, qui se retrouvent naturellement dans les fruits et les légumes, et qui sont extractibles (par exemple: inuline, oligosaccharides de soja), d'autres (par exemple des fructo-oligosaccharides ou oligofructose, xylo-oligosaccharides,  malto-oligosaccharides) sont produits commercialement par l'hydrolyse des polysaccharides (par exemple fibres, amidon diététique) ou synthétisés en soumettant des disaccharides tels que le lactose ou le sucrose à l'action de transférases (par exemple trans-galacto-oligosaccharides) ou de l'isomérisation (par exemple lactulose).

Probiotiques
micro-organismes vivants qui, lorsqu’ils sont ingérés en quantité suffisante, exercent un effet positif sur la santé, au-delà des effets nutritionnels traditionnels. Les bactéries probiotiques, comme les lactobacilles et les bifidobactéries, sont des ingrédients santé microbiens vivants qui exercent une action bénéfique sur la santé de l’hôte en améliorant ou en maintenant l’équilibre de sa flore intestinale. Cette flore intestinale exerce un ensemble d’activités métaboliques extrêmement variées et versatiles et est responsable de très nombreuses transformations chimiques des constituants alimentaires et endogènes. Les probiotiques, à titre d’usine vivante, peuvent être considérés comme un moyen de véhiculer des principes actifs qu’ils contiennent comme les enzymes qui aident à la digestion des fibres, des substances antibactériennes comme les bactériocines, des peptides et des polysaccharides qui stimulent le système immunitaire. Le Règlement sur les produits de santé naturels (PSN) du Canada définit une substance probiotique comme une monoculture ou une culture mixte de micro-organismes vivants qui profitent au microbiote indigène de l'humain. La substance probiotique peut uniquement contenir des micro-organismes non pathogènes.

Produits alimentaires intermédiaires (PAI)
aliments qui ont subi une première transformation, par opposition aux produits agricoles. Les PAI doivent subir d’autres transformations significatives de la part de restaurateurs ou d’autres fabricants avant d’être consommés.

Produit de santé naturel (PSN)
Substance mentionnée à l'annexe 1 du Règlement sur les produits de santé naturels, combinaison de substances dont tous les ingrédients médicinaux sont des substances mentionnées à l'annexe 1, remède homéopathique ou remède traditionnel, qui est fabriqué, vendu ou présenté comme pouvant servir :

  • au diagnostic, au traitement, à l'atténuation ou à la prévention d'une maladie, d'un désordre, d'un état physique anormal, ou de leurs symptômes chez l'être humain
  • à la restauration ou à la correction des fonctions organiques chez l'être humain
  • à la modification des fonctions organiques chez l'être humain tel que la modification de ces fonctions de manière à maintenir ou promouvoir la santé.

Substance

  • Plante ou matière végétale, algue, bactérie, champignon ou matière animale autre qu'une matière provenant de l'humain
  • Extrait ou isolat d'une substance mentionnée à l'article 1, dont la structure moléculaire première est identique à celle existant avant l'extraction ou l'isolation
  • Les vitamines suivantes :

    • acide pantothénique
    • biotine
    • folate
    • niacine
    • riboflavine
    • thiamine
    • vitamine A
    • vitamine B6
    • vitamine B12
    • vitamine C 
    • vitamine D
    • vitamine E

  • Acide aminé
  • Acide gras essentiel
  • Duplicat synthétique d'une substance mentionnée à l'un des articles 2 à 5
  • Minéral
  • Probiotique

Les produits de santé naturels (PSN) sont définis dans le Règlement comme vitamines et minéraux, remèdes à base de plantes médicinales, remèdes homéopathiques, remèdes traditionnels comme les remèdes traditionnels chinois, probiotiques et autres produits comme les aminoacides et les acides gras essentiels. Conformément au Règlement sur les produits de santé naturels, le produit ne doit présenter aucun danger comme médicament en vente libre. Les produits de santé naturels sont offerts pour les soins personnels et la libre sélection et n'exigent pas une ordonnance. Les produits exigeant une ordonnance continueront d'être réglementés en vertu du Règlement sur les aliments et drogues.

Produit nutraceutique 
est fabriqué à partir d'aliments, mais vendu sous forme de pilules ou de poudres (potions) ou sous d'autres formes médicinales qui ne sont pas généralement associées à des aliments et il s'est avéré avoir un effet physiologique bénéfique ou assurer une protection contre les maladies chroniques.

Protéines du lait
protéines du lait de tout type (caséine, caséinate et protéines de lactosérum) et leurs mélanges.

Protéines santé 
Les protéines sont des nutriments indispensables au bon développement de notre organisme (croissance et renouvellement) et à son bon fonctionnement. Elles doivent donc être apportées quotidiennement en quantité suffisante (11 à 15% de notre apport énergétique quotidien), mais doivent aussi et surtout, être de qualité satisfaisante. En octobre 1999, la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a approuvé l’allégation santé stipulant que la consommation de 25 grammes de protéines de soja par jour peut contribuer à abaisser la cholestérolémie et à prévenir les maladies du cœur. Cette allégation santé place les aliments à base de soja dans la catégorie spéciale des « aliments fonctionnels » qui possèdent des qualités médicinales uniques et une excellente valeur nutritionnelle.

Retour au haut de la page
_____________________________________________________________________

R

Réduction des risques
La réduction des risques pourrait se définir comme un changement significatif d'un ou de plusieurs facteurs de risque majeurs qui sont reconnus comme étant impliqués dans le développement d'une maladie chronique ou d'une affection physiologique anormale grâce à l'utilisation du produit. Les allégations relatives à la réduction des risques seraient génériques ou spécifiques à un produit. Selon la FAO, réduction du risque signifie modification substantielle d'un ou des facteurs de risque importants que l'on admet être présents dans le développement d'une maladie chronique ou un état de santé non souhaitable.

DROY 2006-12-14

_____________________________________________________________________